Avec des paysages aussi divers que magnifiques, difficile de ne pas tomber amoureux du Japon, le pays du soleil levant. Et si en plus du pays, un Japonais ou une Japonaise vous a séduit au point de passer le reste de votre vie avec, voici un guide détaillé sur la tradition du mariage au Japon. Comment se marier au Japon lorsque l'on est français ? A vos notes, c'est parti !

Obtenir les justificatifs français et japonais

Se marier au Japon est plus facile qu'un mariage en France car les autorités compétentes demandent beaucoup moins de justificatifs. Par ailleurs, il n'y a pas de cérémonie célébrée. En effet, cela peut surprendre quelque peu c'est pourquoi il est préférable de le savoir avant. Comptez environ 2 à 3 mois pour un mariage au Japon. Sur le site de l'Ambassade de France au Japon, vous trouverez l'ensemble des documents à transmettre. L'Ambassade sera votre seule interlocutrice, ce qui facilite encore plus les choses. Côté français, vous aurez besoin :

  • D'un acte de naissance de moins de 3 mois à la date du mariage.
  • De la copie du passeport ainsi que celle de votre carte d'identité.
  • De 3 fiches de renseignements disponibles sur le site de l'Ambassade (une identique pour chaque conjoint et une pour le couple).

Côté japonais, le conjoint doit délivrer :

  • Son acte de naissance de moins de 3 mois qu'on appelle koseki-tohon avec sa traduction (que vous pouvez librement faire, inutile de faire appel à un traducteur franco-japonais).
  • La photocopie du passeport ou d'une pièce d'identité avec photo.
  • Sa fiche de renseignements.

Une fois l'ensemble de ces documents établis, il vous suffit d'envoyer ce dossier à l'Ambassade de France à Tokyo qui vous enverra un e-mail pour les étapes suivantes.

Se présenter à la mairie

Une fois le dossier traité par l'Ambassade, celle-ci se charge de publier les bans dans ses locaux et d'envoyer les documents à la mairie de votre résidence qui publiera également ces bans. Si personne ne s'oppose à votre mariage aussi bien en France qu'au Japon, on vous délivrera alors le certificat de capacité à mariage à retirer en main propre uniquement et valable un an. Une fois ce précieux document en poche, direction la mairie pour vous marier. Vous prenez un numéro, remplissez un konin todoke vierge, un document spécifique et vous patientez...

Lorsque votre tour arrive, il vous suffit de donner le papier rempli en arrivant, vos passeports et le certificat de capacité à mariage. A peine une demi-heure plus tard, la mairie vous rend vos passeports et vous remet un document : vous êtes alors marié, félicitations ! Maintenant que le mariage est validé, vous devez le faire transcrire en français. L'Ambassade de France au Japon s'en chargera mais il faudra tout de même lui faire parvenir encore quelques documents.